Top 7 Cinéma | Les plus beaux films historiques

Le discours d'un roi

Nouveau Top 7 Cinéma ! Ce mois-ci, Le Blog pour Filles vous donne rendez-vous avec l’Histoire ! En ce début d’automne, nous vous invitons à revisiter quelques films historiques incontournables, de la Cour de Versailles au Maccarthysme… Bien que les faits soient souvent romancés et l’adaptation des faits réels soit souvent libre, un film historique nous marque toujours.

A nouveau, établir un Top 7 parmi des centaines de films historiques de qualité, inscrits dans plus de 2000 ans d’Histoire, paraît chose impossible ! Qu’ils retracent un événement majeur ou l’histoire d’un individu au travers d’une période historique, qu’ils donnent une dimension émotionnelle qui personnalise et dramatise un événement historique, avec des grands plans, des musiques poignantes, qu’ils nous fassent rêver avec des beaux costumes, des personnages charismatiques interprétés par des acteurs magistraux, Le Blog pour Filles a sélectionné des films qui vous toucheront, d’une manière ou d’une autre.

1. Le discours d’un roi (2010)

Le discours d'un roi

Tiré de l’histoire vraie du père de l’actuelle Reine Elisabeth II, Le discours d’un roi est l’un des coups de cœur de notre rédaction, un beau moment de cinéma. Il raconte comment Bertie, prince bègue, timide, peu charismatique et peu considéré, se retrouve propulsé sur le trône britannique en 1936, suite à l’abdication de son frère Edward VII. Bien vite, le nouveau monarque doit préparer son pays à entrer en guerre contre Hitler. Mais comment fédérer son peuple lorsque l’on est incapable de lui parler ? Le discours d’un roi nous montre comment le roi George VI est parvenu à surmonter son handicap et ses peurs grâce au soutien indéfectible de son épouse et d’un orthophoniste australien aux méthodes peu conventionnelles, Lionel Logue. En plus d’être un très bon film historique, Le discours d’un roi est une belle histoire d’amitié. Un film profondément humain, avec un humour so british, qui mêle l’intime et l’Histoire. 12 nominations aux oscars méritées.

Les +++ : Très bons dialogues ; Colin Firth magistral dans un rôle à la mesure de son talent ; Geoffrey Rush remarquable en thérapeute passionné et plein de fantaisie ; Helena Bonham Carter émouvante dans le rôle de l’épouse de Bertie ; Magnifiques costumes et décors ; BO remarquable ; Une réflexion sur l’emprise de la communication sur la politique.

2. Good Night and Good Luck (2005)

good-night-and-good-luck

Good Night and Good Luck est un film captivant et surprenant, réalisé par George Clooney. Il relate comment, dans les années 50, Edward R. Murrow, le présentateur du journal télévisé de CBS, et le producteur Fred Friendly contribuèrent à la chute du sénateur McCarthy, connu pour arrêter arbitrairement les gens au nom de l’anticommunisme. Good Night and Good Luck est un film intègre, pertinent et juste sur le maccarthysme et ses dérives. A la fois rigoureux et engagé. Le film est également une belle leçon de journalisme qui montre la nécessité du quatrième pouvoir, la presse. George Clooney dresse un beau portrait des années 50, en noir et blanc, avec un beau travail de photographie. Un film qui assurément ne vous laissera pas indifférentes.

Les +++ : Des dialogues brillants ; Des acteurs élégants et classes ; Des personnages très travaillés ; Des images d’archives bien choisies ; Réflexion sur la responsabilité des médias.

3. Good bye Lenin ! (2002)

good-bye-lenin

Good bye Lenin ! est une belle histoire, originale, teintée de nostalgie, avec quelques touches d’humour. Le synopsis ? Une mère, convaincue de l’existence d’un idéal communiste, s’investit corps et âme pour la République Démocratique Allemande jusqu’à ce qu’elle plonge dans un coma de plusieurs semaines. A son réveil, le Mur s’est effondré, l’Allemagne est réunifiée, le capitalisme de l’Ouest a submergé Berlin-Est. Son fils remue ciel et terre pour lui cacher la réalité historique et lui faire croire que la RDA existe encore. Se succèdent quiproquos, situations rocambolesques, moments drôles et moments d’émotion. Good bye Lenin ! est un très bon film sur la chute du Mur de Berlin, un vrai bijou.

Les +++ : Un scénario inventif et touchant ; Des acteurs magnifiques et bouleversants (mention spéciale à Daniel Brühl) ; Une critique intéressante de l’Allemagne soviétique ; Une très bonne BO.

Scène +++ : Le regard de cette maman lorsqu’elle comprend tout ce que son fils a fait pour elle.

 4. Marie-Antoinette (2005)

marie-antoinette

Macarons, belles robes, dentelles, ambiance poudrée et romantique, Marie-Antoinette est un film historique 100% girly ! Sofia Coppola nous raconte l’histoire d’une jeune fille enjouée qui découvre le monde hostile et codifié de la Cour de Versailles où tout n’est que frivolité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, la reine Marie-Antoinette est rapidement lassée par ses devoirs. Elle s’évade alors dans l’ivresse de la fête et des plaisirs futiles : champagne, gourmandises et belles toilettes (on remarquera quelques clins d’œil anachroniques plutôt cocasses !). Un film tantôt drôle, tantôt mélancolique, toujours plein de grâce. La jeune Marie-Antoinette nous semble étonnamment proche.

Les +++ : Kirsten Dunst magnifique en reine frivole et désespérée ; Une BO très juste ; Une très belle photographie du Château de Versailles.

 5. Elle s’appelait Sarah (2010)

elle s'appelait sarah

Le Blog pour Filles vous conseille de lire Elle s’appelait Sarah de Tatianna de Rosnay, avant de visionner son adaptation cinématographique. Livre et film vous marqueront à coup sûr. L’histoire ? Julia Jarmond, journaliste américaine vivant en France depuis des années, enquête sur l’un des non-dits de l’Histoire française : l’épisode du Vel d’Hiv. Elle découvre ainsi l’histoire de Sarah, une petite fille juive âgée de 10 ans victime de la rafle du Vel’ d’Hiv, et cherche à comprendre ce qu’il lui est arrivé. Julia s’aperçoit que le sort de l’enfant est lié à un mystère familial. Elle s’appelait Sarah a pour principale piste de réflexion le devoir de mémoire et l’importance de la responsabilité. Un film avec une riche portée émotionnelle, alternant scènes choc (attention, certaines scènes peuvent choquer les âmes sensibles) et scènes emplies de pudeur.

Les +++ : Kristin Scott Thomas hantée par ses découvertes, avec un jeu fin ; Une bouleversante Mélusine Mayance jouant la petite Sarah ; Niels Arestrup avec un jeu très beau et très pudique ; Un procédé de flashback bien utilisé.

6. Bloody Sunday (2002)

Bloody_sunday_2002

Tourné comme un documentaire, le plus souvent caméra à l’épaule, Bloody Sunday raconte la journée tragique du dimanche 30 janvier 1972. Nous sommes instantanément plongées au cœur de l’action, jusqu’à en avoir le vertige. Bloody Sunday est une reconstitution ultra-réaliste du déroulement des événements du « Dimanche sanglant ». Les faits ? Ivan Cooper est à l’origine d’une marche pacifiste pour l’égalité des droits entre Catholiques et Protestants. Mais, celle-ci tourne vite à l’émeute et 14 manifestants pacifiques irlandais (dont 7 adolescents) trouvent la mort. Est notamment pointée du doigt la responsabilité des militaires britanniques. Image marquante : à la fin, nous voyons un soldat déclarer qu’il ne regrette rien en arguant qu’il n’a fait que respecter les règles pendant qu’un jeune manifestant se vide de son sang. Un film réaliste et intense qui prend aux tripes du début à la fin, qui nous le fait vivre comme si nous y étions, et qui laisse un sentiment d’injustice (attention, certaines scènes peuvent choquer les âmes sensibles)…  A voir absolument si l’on aime l’Irlande et son histoire (vidéo à voir : www.youtube.com/watch?v=JFM7Ty1EEvs).

Les +++ : Le générique final avec la chanson de U2, Sunday Bloody Sunday, dans une version live ; Une réalisation minutieuse et réaliste.

7. JFK (1991)

JFK

Il faut prendre du temps pour regarder JFK : le film dure 3h15 ! Cependant, c’est un film historique et politique passionnant au casting impressionnant. Le synopsis ? Jim Garrison, procureur de la Nouvelle Orléans, enquête sur l’assassinat du président Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963. Il remet en cause le rapport Warren (incriminant un tueur isolé) et penche pour la thèse du complot. Avec une reconstitution pointilleuse, JFK revient sur l’assassinat le plus marquant du vingtième siècle et ses répercussions sur la société américaine. Un film à la thèse encore controversée aujourd’hui, qui nous plonge au cœur des rouages de l’administration américaine. Un film troublant, envoûtant et intéressant. Bref, un film incontournable.

Les +++ : Réalisation soignée et documentée ; Des acteurs charismatiques ; Kevin Costner magistral  qui nous prouve encore qu’il est l’un des plus grands acteurs de son temps; Un rythme soutenu malgré les 3h15.

Info + : Mercredi 2 octobre, sort le film Parkland, sorte d’anti JFK qui traite également l’assassinat de Kennedy. Mais de manière différente.

 

Films +++ : Le Dernier Empereur (1987) ; Le dernier des Mohicans (1992) ; Braveheart (1995) ; Lucie Aubrac (1996) ; La vie des autres (2006) ; Reviens-moi (2007) ; The Duchess (2008) ; La rafle (2009) ; Invictus (2009) ; Les adieux à la reine (2011) ; J. Edgar (2011) ; The Lady (2011) ; Lincoln (2012) ; Royal Affair (2012) ; Le majordome (2013)

Bon visionnage, et rendez-vous le mois prochain avec un nouveau « Top 7 Cinéma » !

Julie DERACHE

Share Button

  1. Julie tu m’as donné envie de voir JFK…. C’est une affaire complexe et la thèse du complot tient la route car en politique rien ne peut être vraiment étonnant !

  2. Merci Julie pour ce nouvel article, je n’ai pas vu beaucoup des films cités ci dessus du coup je vais m’y mettre !

    Par contre je me permets de rajouter un autre film : La liste de Schindler (Evocation des années de guerre d’Oskar Schindler, fils d’industriel d’origine autrichienne rentré à Cracovie en 1939 avec les troupes allemandes. Il va tout au long de la guerre protéger des juifs en les faisant travailler dans sa fabrique et en 1944 sauver huit cents hommes et trois cents femmes du camp d’extermination de Treblinka).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.