Inscrivez-vous sur le Forum Pour Filles

Pour papoter, échanger, partager, s'aider entre filles et profiter de services gratuits...

Poste dans le grand bazar toutes les discussions générales qui ne rentrent dans aucune autre catégorie du forum
par Iris62
#659899
Bonjour l’année dernière ma meilleure amie se mutilait et je lui avait dit que si elle arrêter pas j’irais voir la psychologue scolaire, c’était juste pour qu’elle arrête de l’aurais jamais fait elle m’avait dit qu’elle arrêter et je vérifier tout les jours ces bras. J’ai changer de collège et on se voit plus beaucoup, elle a eu beaucoup de problème et et j’ai était chez elles il y a quelques jours et je me suis rendu compte qu’elle le refesait et de plus en plus, je lui est dit d’arrêter mais elle ne m’écoute pas, elle a peur que c’est parents le découvrent parce qu’elle pense qu’ils vont l’engeuler se qui ne m’étonnerais pas, je lui est dit d’aller voir une psy mais elle m’a dit qu’elle avait déjà demander à sa mère mais elle lui avait répondu : «  pas besoin, t’a cas me parler si quelque chose ne vas pas » je sais pas quoi faire pour la résonner ??
Avatar du membre
par StellaGrant
#659901
Euh
J'ai connu le même problème.
Tu devrais en parler à une personne digne de confiance de son établissement, pour qu'elle aille en parler à un adulte de son collège...
par Iris62
#659903
Merci, l’année dernière à surveillant l’avait vue il n’avait rien dit, elle refuse d’en parler à quelqu’un depuis un an. En plus on est pas dans le même collège donc je peux rien faire,
Avatar du membre
par Capucine
#659909
Coucou Iris,

Tu sais ces personnes qui font ça, vivent réellement de profondes blessures ou un grand mal être, leur dire d'arrêter ne suffit pas, et n'écoute pas ! ta copine ne fait que culpabiliser encore plus quand tu lui dis ça, car elle peut pas s'en empêcher, il faut lui démontrer surtout qu'elle n'est pas seule, et que ça n'est pas une solution, car se faire mal physiquement pour amoindrir le mal interne que l'on ressent ne sert à rien, dans que le mal être ne sera pas résolu.

Ses parents n'ont pas conscience de ce qu'elle ressent, et doivent comprendre surtout qu'il n'est jamais simple voire impossible de parler de ses craintes, doutes, problèmes à un parent proche, c'est pourquoi en général on préfère parler à un inconnu, et surtout qu'il soit extérieur à la situation, un parent, ne verra jamais la même chose, car leur enfant est directement concerné, chaque problème est mieux compris en général, par des gens extérieures n'étant pas concerné à l'histoire, aux problèmes, normal ! quand on est pas concernés, on est plus objectif !

Ce qu'elle ressent, ses peurs, ses craintes sont liées a elle et à ses propres perceptions, il faut qu'elle comprenne ou plutôt admette qu'il ne faut surtout n'avoir aucune honte à être dans son état, on a tous des états d'âmes, devoir se comprendre, comprendre se qui nous entoure, et avoir mal, avoir peur, ou avoir un souci, ne doit pas et jamais être une honte, du quand dira t-on !
Il serait bon que sa maman déjà puisse se rendre compte du mal qu'elle se fait, signe qu'elle est dans une détresse, dire à ton amie, qu'elle verra en vrai le soulagement que au moins sa maman puisse se rendre compte que sa fille va mal, elle sera soulagée de voir qu'on fera quelque chose pour elle, car tant que sa maman ne réalise pas que sa fille est dans une réelle souffrance, elle ne prendra pas les bonnes décisions !
Souvent les parents minimisent les problèmes, ou ne veulent pas les voir, donc faut leur faire prendre conscience.
Maintenant, à toi d'être plus rassurante avec cette amie, tu n'es pas là pour lui donner des ordres sur ce qu'elle doit faire ou pas, (je le dis ainsi, car je reprends le ressenti que j'ai lu en lisant ton message), il faut l'accompagner, et lui donner des solutions, pas la blâmer sur ce qu'elle s'inflige, ou lui dire tes parents seraient pas content, c'est trouver ce qu'il lui fait réellement mal, trouver des solutions, et ses mutilations cesseront ...

En espérant t'avoir un peu aider ... :pensiveface:
VIP Spades