Inscrivez-vous sur le Forum Pour Filles

Pour papoter, échanger, partager, s'aider entre filles et profiter de services gratuits...

Pose ici tes questions sur la santé et la psychologie. Pense à toujours consulter un médecin !
par Flo21
#661605
Bonsoir,
je me suis inscrite sur ce forum pour vous poser une question: peut-on perdre du QI suivant l'âge ?
Je précise que j'ai 21 ans.

AVANT TOUTE CHOSE: j'ai bien tenté d'obtenir un RDV avec des professionnels à propose de cela; mais on m'a dit que ce serait dans longtemps; qu'ils sont indisponibles pour le moment... C'est donc pour cela que j'ai besoin de me vider; et d'avoir d'éventuels avis sur la question posée ci-dessus.

Désolé, ça risque d'être long, mais je vais essayer d'être le plus précis possible... Et j'ai besoin de vider mon sac.

Je me pose cette question car:

- A 3 ans: j'étais atteinte d'apraxie oculomotrice; quand je tournais la tête mes yeux ne suivaient pas le mouvement (enfin, ils le suivaient après que j'aie tourné la tête. J'ai moins ce souci aujourd'hui; mais parfois on m'en fait la remarque dans ma famille). Je suis donc allée voir une orthoptiste pour régler ce souci; et elle disait que j'étais la plus jeune patiente et que j'avais déjà une forte capacité de concentration pour cet âge (3 ans).
De plus, lors de mon premier jour en petite section, je n'arrêtais pas de crier, courir de partout, de désobéir aux règles. J'ai changé d'école et tout s'est bien mieux passé.

- A 4 ans: comme j'ai commencé à parler très tard (à l'âge de 3 ans), je suis allé voir une orthophoniste (j'avais des difficultés à prononcer certains sons comme le "s" je crois). Elle m'a catalogué de surdouée car je savais réciter vite et bien l'alphabet à l'envers.

- A 5 ans: je savais déjà effectuer des additions; si bien que l'enseignante m'a fait sauter la grande section de maternelle. Seulement, cela n'a pas duré car je me montrais très angoissée (je faisais souvent la pitre, je m'étais urinée dessus exprès une fois, ou encore, lorsque j'étais punie, je mettais l'éponge du tableau dans ma bouche; elle était mouillée).
Je suis donc retournée en grande section, et tout s'était bien déroulé.
De plus, dans la cours de récré, j'étais "monté" sur le portail, pour "m'enfuir" d'après ce que me disait mon père, qui passait par hasard près de mon école. Il commençait à se dire "mais qu'est-ce qu'on va faire d'elle" mdr.

- Au CE2: la prof me décrivait comme étant quelqu'un d'immature (je fais ce que j'avais envie de faire quand j'en avais envie même si le moment n'était pas adéquat), d'impulsive (je piquais des crises de colère dans la cours), ou encore comme quelqu'un d'angoissée.
Ah, et pour vous dire, je m'étais enfuie de ma classe en courant pour aller dans une autre classe au hasard. La raison qui m'a poussée à faire ceci reste obscure. On commençait déjà à me prendre pour une "fada".
Dernier truc: j'écrivais très lentement.

- Au CM1: tout s'est bien mieux déroulé à partir de cette période. Cependant, ce n'est qu'à 9/10 ans que j'ai su faire mes lacets (alors qu'on sait les faire vers l'âge de 5/6 ans plutôt). De plus, lors d'une évaluation sur de la compréhension de texte, à la question "où se situe l'histoire ?", j'avais écrit qu'elle se situe... aux oreilles ! Oui oui ! Alors qu'elle se passait dans une voiture (ce n'était pas écrit noir sur blanc mais c'était explicite). Le pire est que j'avais écrit cette réponse très sérieusement, et non pour faire le clown.
Je me demande donc si je n'étais déjà pas retardée...

- En 6ème: j'avais des résultats globalement corrects. Mais j'écrivais très lentement, j'étais peu autonome et étourdi (j'oubliais assez souvent mes affaires).

- En 5ème: j'avais de plutôt bons résultats là encore. Les profs disaient de moi que j'étais un peu perdue pour (re)copier quelque chose, mais que j'étais déjà moins lent. J'ai su résoudre ces soucis de lenteur à partir de la 4ème.

- Maintenant: en première année de BTS Electrotechnique, je suis lente dans les tâches manuelles (j'ai choisi le BTS justement afin d'être forte d'un point de vue manuel, ce qui n'est toujours pas trop le cas); bien que les profs me disent de ne pas stresser pour des notes (j'ai 10 de moyenne en TP), que ce n'est pas la cata...

De plus, j'ai de plus en plus la sensation de perdre la mémoire: par exemple, on travaille sur un projet dans le cadre du BTS. Un camarade me dit "il faut faire ci", je lui réponds "non, il faut faire ça", sauf que ce dernier est sûr de son coup. Et c'est là que je me rends compte que j'ai OUBLIE que le prof nous avait montré un truc à ce propos quelques heures plus tôt à peine. Ce camarade avait raison.
Ou encore: quand un prof pose une question, je n'ai pas la réponse; mais quand c'est un camarade ou ce prof qui donne la réponse, je me dis "ah p***in, c'est vrai qu'il l'avait dit / que c'était écrit dans le cours...".
Et aussi: par exemple, je me dis "tiens il faut que je fasse ça", sauf que 3 minutes après, ben, j'oublie de le faire ! Ca m'arrive assez souvent. Ou encore, exemple tout con: je vois des couverts sur la table, bien mis en évidence; et bien moi, je vais voir dans le tiroir pour les sortir alors qu'ils sont en évidence sur la table !

Le pire, c'est que j'avais une mémoire d'éléphant en classe de 3ème / 2nde.

Paradoxalement, ce n'est pas une gêne pour mes études car j'ai de bons résultats (vers les 14 de moyenne générale).

- Dernière chose: je ne supporte pas l'échec, normal me direz vous. Sauf que ça en est presque maladif; c'est-à-dire que quand je fais une erreur (même minime), je me dis "je suis une bonne à rien" - "j'ai 2 de QI ou quoi ?"...

De plus, je suis quelqu'un qui stresse plutôt facilement (ça ne vous rappelle pas le petit paragraphe sur le CE2 ou encore sur mes 5 ans ? :) ).


Voilà, désolé encore pour ce pavé; mais j'ai essayé d'être le plus précis possible.
J'avais vraiment besoin de vider mon sac...
Avatar du membre
par Capucine
#661610
Bonjour Flo,

Je pense pas que je te serais d'une grande aide, il faut déjà être dans le monde médical pour pouvoir y trouver le pourquoi du comment sur tes agissements et ton comportement. Ce que j'ai pu lire en revanche c'est qu'apparemment le QI d'une personne peut se modifier pendant la période de l'adolescence, il peut soit augmenter, ou diminuer, en tout cas, durant cette période il peut en effet varier, ce qui expliquerait que tu as cette impression entre ton enfance et aujourd'hui d'une sorte de rétrogradation, mais ceci dit, rien n'est déterminé. Je ne sais pas du tout pourquoi aujourd'hui tu semble être plus étourdit, on dirait que tu as toujours eu un manque de concentration, tu pouvais être tout autant en avance sur certaines choses, sur ta manière de raisonner même, ou d'apprendre, et en même temps une grande difficulté à la concentration, et à rester en place, voir un manque de dextérité dans tes gestes, et peut être une certaine maladresse, en plus de cette lenteur. Bref, il est possible qu'il y ait un mot médical pour tout ça, mais je sais que tu ne le trouvera pas ici .... cependant, j'espère que tu pourras avoir une entrevue avec un professionnel afin qu'il détermine le réel souci que tu peux avoir, possible que ça doit une maladie génétique, mais très probablement maitrisable, et que tu devras trouver des astuces aussi pour te concentrer un peu plus que les autres et faire attention aux choses qui t'entoure pour ne rien oublier.

je ne sais pas si je t'aurais beaucoup aidé sur ce sujet, mais j'espère en tout cas que tu sauras ...
par Flo21
#661616
Bonjour,
merci pour cette réponse !

Comme je l'ai dit, à 3 ans, j'avais déjà une forte capacité de concentration (d'après mon orthoptiste). Il est sans doute possible que je l'ai perdue.
Mais le truc est que je suis en BTS; et que j'ai une bonne moyenne générale (presque 14; la moyenne de la classe étant à un peu plus de 6,7). J'ai 10 de moyenne en TP par contre; les profs m'ont dit "il ne faut pas stresser pour une note, ce n'est pas la cata" - "vous comprenez des choses, mais vous êtes juste lente". Il y en a même un de prof (avec qui j'ai un peu plus de 17 de moyenne pour une moyenne de classe de 5 et quelques) qui me disait "pour le moment, vos résultats sont excellents, j'espère que vous pourrez faire une école d'ingénieur pour ne pas avoir de regrets par rapport à la prépa" (car oui, je suis en réorientation; j'ai fait une prépa avant). Donc ai-je tant perdu cette capacité de concentration que j'avais petite ?
Petite précision: j'ai eu de bons résultats durant ma scolarité (mis à part le fait que j'aie redoublé ma terminale et que j'aie foiré ma prépa car j'avais un souci endocrinien; ce qui m'avait plombé dans ma confiance en moi. Aujourd'hui, je remonte la pente avec des résultats satisfaisants dans l'ensemble).

Pour ce qui est de la maladresse; il y a encore quelques années, j'étais assez maladroite (je faisais tomber assez souvent mon téléphone par exemple; même si aujourd'hui c'est bien plus rare). Sinon, la dernière fois que j'ai cassé quelque chose (un verre), ça devait être en 2012 je pense (je précise ça à toutes fins utiles :grinning3: :grinning2: ).

Pour finir, comme je l'ai peut-être dit, je souhaite devenir manuelle; les profs me disaient "être manuel, ça s'apprend, il faut de la pratique pour y arriver...". Mais j'ai de plus en plus l'impression que je n'y arriverai pas avec tout ce que j'ai dit; bien que les profs m'aient dit qu'en activité pratique, il y a des bacs pros qui sont pires que moi (je rappelle que j'ai 10 de moyenne en travaux pratiques).

J'espère également avoir une entrevue avec un professionnel pour mettre un nom à tout cela.

Merci encore pour la réponse !
par Flo21
#661618
Ah et quand vous dites "en avance sur ma manière de raisonner...": j'avais entre 5 et 6 de moyenne générale en prépa :grinning2: . DE là à dire que je suis en avance sur ça.
:grinning3:
par Flo21
#661619
Désolé encore pour cet n-ième post, mais, au premier semestre, on disait de moi que je suis une étudiante "très sérieuse et investie, à l'assiduité sans failles." Sachant que ce seestre, j'avais un peu plus de 15 de moyenne générale et j'étais major de promo. Ceci pour montrer que ce potentiel souci de concentration ne me gêne pas tellement dans mes études; mais plus au quotidien.

Et pour ce qui est "de ne pas rester en place": je ne suis pas hyperactive; quand j'ai 4h de DS d'affilée par exemple; j'arrive à me concentrer par eemple.
Cet éventuel souci de concentration me gêne plus dans les gestes aux quotidiens.

Y-en-a-t-il d'autres qui sont comme moi ?
par Flo21
#661621
Bonjour,
j'en ai aussi parlé avec mon entourage: ils disent que je me mets tellement la pression que j'en perds les moyens.
Vous en pensez quoi ?
Avatar du membre
par Capucine
#661624
Coucou Flo,

Avec ce que tu me dis, je trouve alors qu'au contraire tu te débrouille très bien :smilingeyes: au final, pas besoin d'avoir un souci particulier pour avoir un souci de concentration par exemple, ou encore oublier des choses sur l'instant ... je pense que tu dois apprendre à faire plus attention aux choses que d'autres peut être pour mieux mémoriser ce qui pourrait sembler banal pour certains, toi tu dois mieux te concentrer sur les choses pour peut être mieux les imprimer ... en tout cas, la manière dont tu expliques la suite des choses, tes études, tes notes, tes aptitudes, du coup je ne vois rien d'alarmant, ou de bizarre, ou encore de suspect ... non au contraire, on a tous nos failles si je puis dire, d'autres sont obligé de travailler plus dur pour y arriver que d'autres assimile plus rapidement, toi par exemple tu as des aptitudes un peu plus lentes mais au final ça n'empêche en rien d'y arriver, d'avoir de bonnes notes et moyennes, possible en effet que tu te mette trop de pression, et ça c'est moins bon par contre !
Le côté manuel, sache qu'on a pas tous la même dextérité, certaines apprennent aussi plus rapidement que d'autres, chacun de nos gestes doit être mémoriser par notre cerveau, c'est comme apprendre à faire du vélo en quelque sorte, entre pédaler, et tenir droit sur le vélo, il y a le geste, et l'équilibre à assimiler, certains y arrivent plus rapidement que d'autres, parfois il faut une nuit le temps d'un repos pour que le cerveau ait une sorte de déclic et hop le lendemain ça nous parait tellement plus facile, donc, chaque travaux manuel, n'est pas évident pour tout le monde, le geste, la patience, le savoir faire, la dextérité, tout ça s'apprend, donc faut de la patience plus pour certaines personnes que d'autres, donc pour ma part, tu y arriveras je vois pas pourquoi il en serait pas ainsi :winking:
Donc, bien sur, tout ça n'est qu'une simple analyse au vue de ce que tu as pu me dire, après je ne suis ni experte, ni rien dans un domaine particulier médical, ou autre de ce type, donc, tu pourras toujours en parler avec un professionnel.

A bientôt :winking:
par Flo21
#661658
Salut,
pardon de répondre aussi tard, mais merci pour ta réponse !

Autre chose aussi: je n'arrive même pas à faire 5 fautes ou moins au code (je n'ai même pas encore pass" l'examen du code); alors que c'est fcile d'y arriver ! Mais même en m'entraînant, je fais quoi... Entre 7 et 14 fautes (autour de 8/10 fautes en général).
Et ça me met, en ce mement même, très mal car je suis passionnée par les remontées mécaniques mais, pour obtenir un boulot là dedans, il faut avoir le permis B. Ca me met mal car je me demande si je ne vais pas devoir abandonner ma passion de jeunesse tout ça car je ne suis pas capable d'aller au-delà du code.

Et aussi: mes parents me disent des trucs du style "tu apprends vite toi" - tu as une grosse tête, tu retiens tout"; ils croient celà alors qu'en réalité, je suis plus lente que les autres comme tu l'as dit.

Vous en pensez quoi ? Que je dois arrêter où bien continuer ?sachant que, dans le meilleur des cas, je ne pense pas être capable d'obtenir mon permis avant l'âge de 23 abs (j'en ai 21), voire même ne pas l'obtenir du tout malgré ma motivation. Et donc être contrainte d'abandonner ce qui me passionne le plus: les remontées mécaniques...
Avatar du membre
par Capucine
#661662
Coucou Flo,

Le souci dans ce que tu m'expliques, c'est qu'on est pas obligé d'y voir un réel souci la dedans, dans ce que tu m'expliques beaucoup sont dans le même cas, à avoir des difficultés à retenir des choses, et ont dit en théorie, on est tous différent, chacun son rythme pour apprendre et a assimiler les choses.
Toi je pense que tu devrais déjà en parler à tes parents, car si aujourd'hui encore tes parents te disent ce genre de chose, c'est qu'ils ne sont pas au courant de tes soucis.
La lenteur déjà c'est pareil, c'est propre à chacun, ça ne signifie là pas tout de suite que tu as un vrai problème, ce qu'il faut voir c'est l'ensemble de tous ces détails qui donneront réellement une explication, entre la lenteur, la difficulté d'assimilation, la mémoire et peut être même la logique ....
Car dans le code, ce n'est pas comme un cour ou on peut apprendre juste du par cœur ! c'est aussi une certaine logique, suivant les situations, les panneaux, il faut analyser comme une scène et savoir qu'elles options s'offre à nous, donc c'est aussi dans ces tests, savoir si tu peux comprendre ces situations là, et donc savoir qu'elle est la bonne réponse ...
Beaucoup de cours d'ailleurs s'apprennent d'autant plus vite quand on comprend réellement ce qu'on apprends, pour ça, que le code dans le fond est un bon exemple, car c'est apprendre, et comprendre la logique du code, des panneaux, et des diverses situations, à voir après si tu es meilleure en conduite avec une certaine dextérité ou si tu as les mêmes souci dans cette apprentissage ou là la coordination des gestes seront misent en avant avec en plus les bons réflexes, et la facultés de réfléchir rapidement pour chaque situation que tu vas rencontrer ...

Donc je pense que tu devrais aussi en discuter à tes parents, car je crois dans le fond, que tu t'inquiètes tellement de ta situation aujourd'hui, que ça joue aussi énormément sur ton apprentissage, car déjà tu te freine en te disant, j'ai du mal à faire ci, j'arrivera plus ça faire ça ... donc tu te rajoute en plus énormément de pression, de stress, et tu vas finir avec tout ça par avoir mal à l'estomac, et autres troubles lié au stress, et tu finis par douter de toi, de tes capacités, ta concentration va être mis à mal, et tu risque d'autant plus de louper des choses, car tu voudras les laisser tomber en pensant que tu n'es pas ou plus capable, alors que c'est peut être faux, tu as juste besoin de plus de temps que les autres ... donc, faut maintenant que tu réussisse à en discuter à tes parents, et à relativisé, et peut être pour te rassurer aller voir un spécialiste pour t'évaluer et voir ce qui se dit, et les choses à faire ...

Aussi pas d'inquiétudes quand à tes réponses, tu les donne quand tu peux, quand tu veux, tu n'as aucune obligation de temps, tout le monde est libre de venir ou pas sur le forum, pour donner suite à un sujet :winking: donc pas de souci tu fais comme tu le sens :smilingeyes:
Avatar du membre
par Capucine
#661663
Coucou Flo,

Le souci dans ce que tu m'expliques, c'est qu'on est pas obligé d'y voir un réel souci la dedans, dans ce que tu m'expliques beaucoup sont dans le même cas, à avoir des difficultés à retenir des choses, et ont dit en théorie, on est tous différent, chacun son rythme pour apprendre et a assimiler les choses.
Toi je pense que tu devrais déjà en parler à tes parents, car si aujourd'hui encore tes parents te disent ce genre de chose, c'est qu'ils ne sont pas au courant de tes soucis.
La lenteur déjà c'est pareil, c'est propre à chacun, ça ne signifie là pas tout de suite que tu as un vrai problème, ce qu'il faut voir c'est l'ensemble de tous ces détails qui donneront réellement une explication, entre la lenteur, la difficulté d'assimilation, la mémoire et peut être même la logique ....
Car dans le code, ce n'est pas comme un cour ou on peut apprendre juste du par cœur ! c'est aussi une certaine logique, suivant les situations, les panneaux, il faut analyser comme une scène et savoir qu'elles options s'offre à nous, donc c'est aussi dans ces tests, savoir si tu peux comprendre ces situations là, et donc savoir qu'elle est la bonne réponse ...
Beaucoup de cours d'ailleurs s'apprennent d'autant plus vite quand on comprend réellement ce qu'on apprends, pour ça, que le code dans le fond est un bon exemple, car c'est apprendre, et comprendre la logique du code, des panneaux, et des diverses situations, à voir après si tu es meilleure en conduite avec une certaine dextérité ou si tu as les mêmes souci dans cette apprentissage ou là la coordination des gestes seront misent en avant avec en plus les bons réflexes, et la facultés de réfléchir rapidement pour chaque situation que tu vas rencontrer ...

Donc je pense que tu devrais aussi en discuter à tes parents, car je crois dans le fond, que tu t'inquiètes tellement de ta situation aujourd'hui, que ça joue aussi énormément sur ton apprentissage, car déjà tu te freine en te disant, j'ai du mal à faire ci, j'arrivera plus ça faire ça ... donc tu te rajoute en plus énormément de pression, de stress, et tu vas finir avec tout ça par avoir mal à l'estomac, et autres troubles lié au stress, et tu finis par douter de toi, de tes capacités, ta concentration va être mis à mal, et tu risque d'autant plus de louper des choses, car tu voudras les laisser tomber en pensant que tu n'es pas ou plus capable, alors que c'est peut être faux, tu as juste besoin de plus de temps que les autres ... donc, faut maintenant que tu réussisse à en discuter à tes parents, et à relativisé, et peut être pour te rassurer aller voir un spécialiste pour t'évaluer et voir ce qui se dit, et les choses à faire ...

Aussi pas d'inquiétudes quand à tes réponses, tu les donne quand tu peux, quand tu veux, tu n'as aucune obligation de temps, tout le monde est libre de venir ou pas sur le forum, pour donner suite à un sujet :winking: donc pas de souci tu fais comme tu le sens :smilingeyes:
par Flo21
#661674
Coucou,
merci pour cette réponse !
J'en ai un peu parlé à mes parents (surtoout pour le code): ils me disent que je réfléchis trop; que pour le code, ils faut répondre sans réfléchir presque.
Après, je suis passionné par les remontées mécaniques; donc je retiens pas mal de choses là-dessus.
Et puis, comme indiqué précédemment; j'ai quasiment 14 de moyenne générale; sanchant que celle de la classe approche des 6,8.
Bannière 6