Prénom

Tu trouveras ici des astuces et conseils pour filles classés par ordre alphabétique pour mieux aborder l'adolescence
Répondre
Avatar du membre
Capucine
Fondatrice
Messages : 3526
Enregistré le : 22 nov. 2011, 17:57
Contact :

Prénom


Quand on n'aime pas le sien ...
Un prénom, c'est pour la vie, alors autant trouver des raisons de l'aimer.
Pourtant cela n'est pas toujours évident.

Si tu portes un prénom qui ne te plaît pas, voici quelques réflexions pour ne pas sangloter sur ta carte d'identité.

Un prénom à souvent une histoire :
D'abord, tu peux tenter de savoir d'où il te vient. Par exemple "Praline", peut sembler difficile à assumer. Mais ce le sera probablement moins si tu apprends que tes parents t'ont ainsi prénommée parce qu'ils t'ont conçue lors d'un voyage dur l'île de Praslin, aux Seychelles, en plein océan Indien. "Praline" ne sera plus un prénom surgi de nulle part/
Aussi ridicule le jugeras-tu, ce prénom sucré sera rattaché à une histoire, la tienne.
Tu pourras en ce sens changer ta façon de voir les choses, ça n'est plus toi qui devras le porter, c'est lui qui aura découlé de toi, de ton histoire.

Image


D'autres que toi :
Tu peux aussi essayer de trouver qui a porté ce prénom avant toi, en cherchant bien, tu tomberas certainement su rune femme extraordinaire et, alors, tu auras un point comment avec elle. C'est le cas de "Zizi" Jeanmaire (Chanteuse et danseuse française née en 1917).
On pense ce qu'on veut du sobriquet, il n'empêche que la femme, elle est une artiste comme on en fait peu.

Le recours au diminutif :
En jouant avec ton prénom, tu peux aussi tenter de te trouver un diminutif que tu emploieras couramment.
Si "Josiane"ne te plaît pas, tu peux par exemple demander à ce qu'on t'appelle "Jo". A ceux en qui tu as confiance, tu pourras expliquer pourquoi. Tu laisseras alors "Josiane" aux douaniers et aux examinateurs du baccalauréat.
A un détail prêt, n'oublie jamais que ce prénom que tu abhorres est une part de toi, que tu le veuilles ou non.

Image


Patience :
Dernier conseil, non des moindres, patienter. Il arrive qu'à des moments de la vie, on n'aime plus son prénom et l'amour de cette sonorité revient plus tard.
La mode y est quelquefois pour quelque chose. Et parfois non, c'est simplement qu'on s'habitue.


Image
Répondre

Retourner vers « L'encyclopédie des filles »