Si tu veux des informations et partager sur les régimes et les problèmes de poids, c'est par ici
par Coco2811
#652773 Bonjour, je suis nouvelle sur le forum, je m’appelle Chloé, je viens d’avoir 18 ans et je suis ici parce que je ne sais vraiment plus quoi faire d'autre. Je sais que si je ne fais rien, je vais finir par crever. Ça n’a pas commencé hier mais ces dernières semaines c’est pire que tout. Bon, je pense que pour obtenir de l’aide de votre part, je devrais peut-être vous exposer mon problème dans son intégralité.

Voilà je souffre d’anorexie vomitive depuis des années. C’est-à-dire que contrairement à la forme « classique » d’anorexie ou les personnes qui en sont atteintes vont cesser de manger pour perdre du poids (je sais c’est un résumé extrêmement simpliste pour parler d’une maladie aussi complexe), mais personnellement j’ai rarement été dans cette « phase » d’anorexie restrictive, je continuais à manger normalement, à table, en famille mais je me faisais vomir après avoir mangé (sans crises de boulimie), je pense que c’était surtout parce que lorsque la maladie a commencé, j’ai presque totalement arrêté de manger et tout le monde s’est mis à me poser des questions alors j’ai dû trouver d’autres « solutions », manger devant mes parents pour qu’ils puissent voir que je mangeais mais ne rien garder parce que le simple fait de penser à de la nourriture me dégoute. Tout a commencé lorsque j’étais en 4ème. Depuis des années je me bats contre cette maladie et j’arrivais plus ou moins à gérer, disons que j’avais des périodes où je ne faisais aucune « crise » et d’autres où je pouvais me faire vomir jusqu’à 4 ou 5 fois par jour (parfois après avoir mangé ne serait-ce qu’un bout de poulet et quelques feuilles de salade…). Je pense que la plus longue période où je n’ai pas eu de symptômes a duré environ 6 mois.

Là depuis quelques mois, j’étais dans une bonne période, pendant les vacances d’été j’ai pas dû vomir plus de 3 ou 4 fois (en 3 mois) donc ce n’était pas mal, je me sentais relativement bien dans ma tête et dans mon corps, je n’avais pas de raison de faire de crise.

Cependant, cette année, je suis entrée en étude supérieure (j’ai eu mon bac cette année) et depuis quelques semaines, je dépéris. Depuis quelques jours, je vomis tous les jours (jusqu’à 3 fois rien qu’hier) et je crois que j’ai fait ma première crise de boulimie il y a 3 jours. Je n’ai jamais su à quoi était dû mon anorexie, je n’ai jamais vécu le moindre événement traumatisant dans ma vie, je n’ai jamais vécu de deuil, mes parents sont toujours ensemble, j’ai des amis, mes parents sont plutôt aisés (je veux dire par là qu’ils n’ont pas de problèmes d’argent qui pourraient me tracasser), je n’ai jamais été grosse (donc je n’ai jamais eu de commentaire sur mon poids, en tout cas jamais pour me dire que j’étais trop grosse), je ne suis pas quelqu’un de particulièrement stressée (et de tout façon les périodes de stress dans ma vie tel que le passage du permis, le BAC… ne corrèlent pas avec mes crises).

Cependant, aujourd’hui, je pense que les causes de cette aggravation depuis quelques semaines sont assez évidentes. Je suis entrée de le supérieur, je suis des études très sélectives donc j’ai peur d’échouer, ce qui fait que je me mets beaucoup la pression, de plus je passe mes journées à bosser ce qui fais que je ne prends pas vraiment de temps pour moi, je vivais dans un petit village de campagne et là j’ai dû déménager en ville pour poursuivre mes études (oui bon ça ce n’est pas le pire, j’y suis née et j’aime bien la vie à la ville mais c’est plutôt un bouleversement de plus), je ne vis plus chez mes parents, mes amis sont tous partis aux 4 coins de la France et pour la plupart d’entre eux, je ne les ai pas vu depuis les vacances et cette année en cours je n’ai pas d’amis, j’ai des potes, c’est vrai, mais on ne se connaît pas depuis assez longtemps pour se parler de ce qu’on ressens et mes amis me manquent beaucoup, je me sens seule.

J’ai l’impression de souffrir d’une petite déprime depuis une semaine et je ne voudrais pas que cela dure plus longtemps parce que je ne me reconnaît plus. Je suis peut-être anorexique depuis des années mais je n’ai jamais été dépressive. Là je ne mange plus rien ou alors je suis incapable de garder quoi que ce soit, j’en souffre beaucoup. Le problème c’est que je n’ai pas le temps de consulter un médecin et en plus j’ai l’impression que je n’en ai pas la force parce que même si je souffre de cette situation, j’ai encore plus peur de grossir, je sais c’est pitoyable.

J’ai perdu 4 kilos en 1 semaine, je suis fatiguée, ma peau est pâle, j’ai tout le temps froid, je n’ai pas encore de vertiges mais je connais parfaitement les effets de la privation de nourriture sur le long terme et je sais qu’ils ne vont pas tarder à arriver et je ne veux ni ne peux revivre tout ça encore une fois.

Mes parents ne se sont jamais rendus compte que j’étais malade (ou en tout cas les rares fois où ils se sont posés des questions, j’ai réussi à les convaincre que j’allais bien) et je n’ai pas envie que ça change. Je ne veux pas leur faire de la peine ou les décevoir. Je veux m’en sortir par moi-même ou avec l’aide d’un spécialiste mais voir mes parents s’inquiéter pour moi ne m’aiderait en rien à guérir.

Je crois que j’aurais besoin… Je ne sais pas, d’une sorte d’électrochoc, quelque chose qui pourrait me pousser à consulter un médecin. Aujourd’hui je suis majeure, je viens d’avoir 18 ans donc je pourrais consulter sans le dire à mes parents mais en fait ça ne change rien, je me rends compte que si je n’ai jamais consulté de médecin c’est parce que la maladie m’en empêche, je sais c’est absurde, je n’arrive pas vraiment à exprimer ce que je ressens.

Désolée pour les fautes d’orthographe ou les passages pas très claires mais j’écris vraiment ce que je ressens et ce n’est pas facile.

Je n’ai jamais pu le dire à qui que ce soit, à l’exception de ma meilleure amie (et ça ne fait que 4 mois) mais elle ne peut rien pour moi, elle est autant déboussolée que moi vis-à-vis de ça et on n’en parle pas beaucoup mais je sais que si je me décidais à reprendre les choses et ma vie en mains, elle me soutiendrait du début à la fin (elle n’habite pas loin de chez moi, puisque nous faisons nos études dans la même ville).

Je mesure 1,70 m et je pèse 44 kg, mon IMC est donc de 15,2. Rationnellement je sais que je suis mince, même maigre mais psychologiquement je suis incapable de l’admettre, lorsque je me regarde, je ne vois pas cette maigreur et je veux encore perdre du poids et c’est bien ça le problème… J’ai l’impression d’être folle, je veux trouver la force de m’en sortir.

Voilà merci à ceux qui m’auront lu, j’ai vraiment besoin de conseils pour sortir de ce trou dans lequel je m’engouffre de plus en plus jour après jour.
Avatar de l’utilisateur
par Capucine
#652778 Bonjour Coco,

Il est vrai que l'anorexie et la boulimie sont souvent lié, les crises peuvent être alternées sans trop comprendre le pourquoi du comment.
Cette maladie c'est révélé vers l'âge de 13 ans environ, c'est à peu prêt là que souvent les jeunes filles tombes dans cette maladie. Je ne suis pas experte du tout dans cette maladie, pouvoir comprendre pourquoi on a cette perception de soi-même, souvent si c'est à cette âge, c'est que c'est l'adolescence, là où le corps se modifie et certaines jeunes filles ont peur de ça, avoir des formes, les regards portés sur elle-même, les réflexions qu'on pourraient avoir sur leur apparences etc ...
C'est ainsi qu'elle en viennent à vouloir avoir un contrôle sur leur corps et la nourriture fini par les dégoûter, c'est déjà un problème de confiance en soi, et de vouloir tout contrôler, souvent se sont des filles perfectionnistes aussi.

Il est vrai que d'après ce que j'ai pu comprendre toi ce fut par épisodes et si j'ai bien compris, parfois tout allait mieux si je puis dire, donc tu arrivais alors à manger, sans te faire vomir, alors pourquoi à ce moment là tu n'avais plus ce dégoût envers la nourriture ? qu'est ce qui faisait que d'un coup tout s'inversait pour retomber dans cette anorexie, voir la boulimie par moment ...

Je vois que tu as déjà fait une certaine analyse de toi-même et ça c'est déjà super, car tu ne met pas cette maladie dans un dénie, non tu l'a reconnais, tu sais que tu as un problème, tu en es parfaitement consciente et tu ne te ment pas à toi même ce qui est déjà fabuleux, crois moi !!

Reconnaître qu'on a un souci c'est déjà avancé, et vouloir prendre un autre chemin, il est vrai que tout au long de ma lecture, je me disais que ça devait être un souci de stress ou autre dans ce genre là, mais apparemment je vois que tu à un bon équilibre familiale, sociale aussi, des amis, pas de critiques sur toi ou autre qui t'aurais fragilisé, psychologiquement on pourrait penser aussi que tu vas bien, cependant cette maladie est belle et bien là, donc malgré tout ça, tu as forcément un déséquilibre total avec toi même, ton bien être, ce que tu ressens avec toi même, car sinon tu n'aurais pas cette mauvaise perception de toi ...

Tu dois avoir un manque de confiance en toi, quelque chose qui fait que tu penses que tu n'es pas bien vis-a-vis des autres, pas à la hauteur peut être, la peur d'échouer ou de ne plus rien contrôler, ceci étant dit, elle est là, la contradiction avec cette maladie, celle-ci donne l'illusion de contrôler sa vie, la perception sur les autres et son corps, alors que c'est tout l'inverse, tu n'as plus de contrôle sur toi-même puisque c'est ton obstination, ta maladie et ta perception qui contrôle tes faits et gestes et je pense que tu en es consciente car tu le dis toi-même.
Dis toi que toutes les personnes atteintes de ça, c'est identique à toi, cette peur de grossir, cette peur de ne plus avoir aucun contrôle et être dicter par cette maladie qui au final ça les incites à vivre dans un monde d'illusion et de mensonge au final, pour soi-même et pour les autres.
La preuve personne à part ta meilleure amie n'est au courant pour toi, personne ne sait ce que tu subit depuis des années, les contraintes que tu t'obliges à faire, la souffrance au fond que tu ressens dans ces moments là, tout est une apparence que tu renvois aux autres et en plus tu as cette grande culpabilité en toi car tu as cette peur que ça se découvre d'où le fait que tu précises vouloir t'en sortir seule !!
Mais je préfère te le dire seule c'est pas possible, on peut pas, et même si tu prends sur toi, même si tu auras des épisodes de répit tu retomberas dedans dès que tu seras face à des soucis ou stress autres que tu ne maîtrisera pas. C'est obligatoire et c'est ainsi.
Il va falloir que tu en parles sérieusement à ton médecin pour savoir vers qui te tourner, afin qu'on te donne la meilleur des façons pour que tu puisses voir les choses autrement avec une autre perception de toi-même pour que tu puisses avancer sans ça, tu resteras dans ce cercle vicieux et tout ça tu en es consciente au fond de toi.

A part en discuter avec toi, je ne peux en tant que conseil que te donner celui-là, car oui je sais au combien il est difficile de sortir d'une mauvaise situation et on à l'habitude de vouloir cacher tout ça pour ne pas être juger, par ceux qu'on aime, mais c'est souvent comme ça qu'on ne refait jamais surface, car on ne peut pas toujours résoudre ses problèmes seuls.
Tu dois absolument te dire que la culpabilité que tu ressens n'a pas lieu d'être, tout ça est indépendant de notre volonté, c'est une maladie et tu n'en ai absolument pas responsable.
Car c'est aussi en grande partie qu'on n'agit pas aussi, cette peur et cette culpabilité qu'on ressent, nous empêche de faire le 1er pas, et pourtant tu as cette petite voix en toi qui cris "au secours", tu l'entends et en as conscience, tu as déjà fait une analyse sur toi même et comme je l'ai dis c'est déjà formidable, car tu as conscience de cette souffrance et ce déséquilibre en toi.

En réalité, la priorité aujourd'hui, l'essentiel c'est Toi et non pas ce que tu fais, tes études etc ... sisi je t'assure, on dit souvent "mais là j'ai pas le temps" oui mais si toi tu tombes demain dans un coma, ou si tu dois être amené d'urgence à l'hôpital, tout ce que tu entreprends aujourd'hui sera quand même mit de côté vois-tu ?
Donc si tu n'as plus la force, si tu dépéris encore plus, tu ne pourras plus assumer le reste, pour continuer à bien faire les choses, pour avoir cette force et le courage, pour avoir un contrôle équilibrer sur sa vie et ses projets, faut déjà être en bonne santé, être au mieux si je puis dire dans sa tête, donc voilà pourquoi je dis que maintenant la priorité c'est toi, tu n'as que 18 ans, tu es super jeune et tu as le temps, oui tu as le temps encore de continuer après, déjà toi avant tout chose.
Dès que tu auras fais ce 1er pas, tu sentiras déjà une 1ère joie, celle d'avoir réussi à en parler, pour ce faire surtout appelle ton amie, dis lui que tu as besoin d'elle pour t'accompagner et c'est même un conseil que je te donne, pas être seul, avoir un soutient, un appuie psychologique, donc ensemble allez faire ce 1er pas, déjà en discuter avec un médecin, savoir comment agir et qu'il te donne par exemple une adresse d'un spécialiste car oui, tu veux sortir de tout ça, et trouver une certaine sérénité et enfin te voir autrement, et voir autrement les choses qui t'entoure.

j'espère avoir pu au mieux te donner l'envie et le soutient pour que maintenant tu puisses agir après le constat que tu as de tout ça depuis plusieurs années maintenant, tu peux avoir ce courage, j'en suis sûr ;-)
par Coco2811
#652784 Déjà merci de m’avoir répondu, je me reconnais totalement dans ce que tu dis, le fait d’avoir cette sensation de garder le contrôle alors qu’en fait c’est la maladie qui gouverne ma vie. Je me dis aujourd’hui que ça aurait tellement plus simple de réagir à l’époque mais il m’a fallu du temps pour admettre à moi-même que quelque chose n’allait pas. Je sais qu’on dit que c’est une des étapes les plus importantes mais admettre que l’on a un problème n’enlève pas pour autant la culpabilité que l’on ressent et que l’on a accumulé depuis des années. C’est dur d’en parler aujourd’hui parce que c’est comme si je mentais à tout le monde depuis des années. Parfois je me dis que j’aurais peut-être préférée que mes parents s’en rende compte, je sais que c’est absurde parce que j’ai toujours tout fait pour leur cacher…

Je veux reprendre ma vie en mains parce que je n’ai que 18 ans et que je ne veux pas la gâcher à cause d’une maladie qui me pourrit la vie.

C’est vrai que je n’ai peut-être pas une très grande estime de moi-même mais je ne me déteste pas pour autant, je déteste seulement ce que je fais subir à mon corps…

Pour aller voir mon médecin ça va être compliqué parce que je n’ai pas de vacances avant noël et que je ne rentre pas chez mes parents jusque-là alors il faudrait sans doute que je cherche un médecin dans ma ville…

Je sais que je ne pourrais pas m’en sortir toute seule mais après tant d’années, je ne vois pas comment je pourrais aborder le sujet avec mes parents, ma relation avec mes parents est plutôt compliquée, je ne saurais pas trop comment la décrire. Mes parents sont géniaux, compréhensifs, etc mais je ne me confie jamais à eux ou en tout cas plus depuis des années.

Je voudrais pouvoir mettre un mouchoir sur la maladie, la rendormir jusqu’au mois de mai, pour que je puisse faire mon année et passer mon concours même si je sais que ce n’est pas possible. Ça a toujours été facile pour moi de jongler entre les périodes ou ça allait et celles où ça n’allait pas même si je n’ai jamais compris le pourquoi du comment, je faisais avec, je vivais au jour le jour. Pourquoi tel jour je n’arrivais pas à garder ce que j’avais mangé alors que la veille j’y arrivais… Quand quelque chose en moi fais que je dois vomir, je suis comme hypnotisée, je n’ai pas le choix, il faut que ça sorte.

J’ai beau chercher, je ne vois pas pourquoi ma maladie frappe comme ça par phases, ma vie a toujours été stable, très routinière…

Ce qui est vraiment terrible dans cette maladie c’est qu’on n’arrive pas à voir cette maigreur qui saute pourtant aux yeux des autres alors que c’est justement cette maigreur qu’on recherche tant. J’ai vu ma meilleure amie ce week-end qui m’a dit, « tu maigris à vue d’œil » le problème c’est qu’il n’y a que mes yeux à moi qui sont incapable de le voir…

C’est fou parce que les gens qui me connaissent me disent tous qu’ils trouvent que je suis quelqu’un d’équilibré, que tout à l’air d’aller bien dans ma vie, ils pensent que je suis une fille heureuse, qui a tout, besoin de rien et qui n’a à se plaindre de la vie qu’elle a eu jusqu’à présent. Je pense que même si tout au fond de moi je ne vais pas très bien, je cherche constamment à faire bonne figure, sans doute pour continuer à garder mon secret secret. Je ne sais pas...

En tout cas merci pour tes conseils et je promets d’essayer de prendre contact avec un médecin le plus rapidement possible. Je me le promets surtout à moi-même parce que je veux vraiment sortir de là.
Avatar de l’utilisateur
par Capucine
#652787 Coucou Coco

Il est là le problème justement, cette apparence que tu donnes qui fait que tout le monde te voit comme une jeu fille équilibrée où tout parait bien ou tout à l'air d'aller alors que non !
Après oui, ça par contre c'est très étrange, que ça soit par épisode, ça voudrait dire que par moment pendant parfois même quelques mois tu peux et est équilibré, tu arrives à manger au mieux je dirais et après d'un coup hop ça repart dans l'autre sens, oui c'est bizarre, cependant, c'est peut être une chance, si je puis dire, disons un point positif, ça veut dire que tu pourrais peut être t'en sortir plus facilement que d'autres qui sont bien plus atteintes par la maladie, plus ancré en elle.

Après tout ce que je dis est à prendre au second degré, c'est à dire, que je ne suis sûr de rien ...
Eh oui, tu as raison c'est bien compliqué quand on veut cacher son paraître aux autres, et sa famille surtout, normal on veut pas paraître avec des problèmes, surtout ce genre de problème, comme si c'était une faute une erreur que l'on fait, comme exprès mais non !! bien entendu, même si je te dis de ne pas t'en vouloir, et de pas culpabiliser, ça peut pas du jour au lendemain disparaître, ce sentiment est aussi là installé depuis longtemps. Mais sache le quand même car ça c'est belle est bien la réalité.

Après, le fait que tu ailles voir déjà un médecin dans ce domaine, ne t'oblige en rien à le divulguer à tes parents ou autres personnes de ton entourage, je pense que chaque chose en son temps, ne te mets pas de stress en plus, un pas après l'autre, déjà voir quelqu'un et voir ce que cette personne te diras, te conseilleras et la procédure à suivre et ce par étape, encore une fois, ça sera un pas après l'autre.
Ne voit pas au delà de ce qui pourrais se passer, non, ça serait déroutant, en plus on sait pas réellement, donc, pour le moment concentre toi sur la démarche d'aller déjà voir quelqu'un c'est tout, juste sur ça, et pas toute seule avec ton amie la suite pour le moment on dira "on s'en fou" ;-)
Oui faut essayer de prendre se côté un peu détaché, sans doute ça aide à pas angoissé à voir trop loin :-)

Mais oui, presque, je dirais que tu es déjà à faire le 2ème pas, car le 1er aurais été de prendre cette décision, et d'avoir pris conscience de ce que tu vis, donc oui clair, je trouve ça plutôt merveilleux ;-) en plus tu as raison, quand tu dis, que tu aurais pu déjà agir plutôt cependant, il vaut mieux agir alors maintenant que dans 5 ans, bref pour dire, que on peut toujours mieux faire mais on fait comme on peut avec le recul qu'on a ...

Tu pourras toujours me donner des nouvelles de temps en temps, bien entendu c'est selon ton vouloir, ton temps et ton envie ... aucune obligation ;-)
Je souhaite que tu puisses aller mieux ...
A bientôt
Articles en relation
Titre Stats. Dernier message
 Je crois que j'ai vraiment un probléme..
par Anais123 - 09 Sep 2013, 12:57
6 Réponses
244 Vus
par Karina
06 Nov 2013, 22:21
 Besoin d'aide !
par baarbarav - 15 Nov 2011, 18:53
7 Réponses
209 Vus
par Filios
16 Jan 2012, 12:15
 j'ai besoin d'aide
par wirgeot - 30 Déc 2016, 18:08
1 Réponses
853 Vus
par Capucine
30 Déc 2016, 23:06
 Boulimie, besoin d'aide...
par sarah69 - 02 Avr 2012, 20:02
3 Réponses
180 Vus
par sarah69
10 Avr 2012, 23:03
 Problème d'alimentation.. besoin d'aide!
par Ashounette - 04 Nov 2013, 21:46
3 Réponses
193 Vus
par Ashounette
08 Nov 2013, 18:43