Inscrivez-vous sur le Forum Pour Filles

Pour papoter, échanger, partager, s'aider entre filles et profiter de services gratuits...

Ici tu peux partager librement tes histoires d'amitié, qu'elles soient belles ou décevantes
Avatar du membre
par Maly
#666841
Plus que 2 semaines et je vais passer 3 jours en Bretagne, vers Perros-Guirrec, et on m'a dit que c'est une région magnifique. Bien sûr ce n'est pas la grande aventure, mais c'est mon premier pas seule dicté et encouragé par mon cœur uniquement. Je sais pour qui j'y vais, mais je suis bien loin d'appréhender ce que je vais y vivre, et surtout comment :thinkingface:
Peut-être suis-je stupide, et que pour beaucoup d'autres cela serait d'une simplicité enfantine, mais pas pour moi et je me pose une montagne de questions, même les plus basiques.
À commencer par le choix d'un cadeau, puisqu'il y a anniversaire. J'en cherche assidûment un, original mais surtout un peu personnel, qui dise des choses, mais pas trop. Compliqué !
Et puis aussi comment me positionner par rapport à ses parents, bien sûr amis des miens mais que personnellement je connais bien peu.
Il y a sa sœur aussi, et ses amis proches qui seront présents. Je ne les connais pas du tout et ils peuvent trouver ma présence illégitime puisque je suis si récente dans son entourage.
J'imagine que tout ça peut paraître un peu puéril, mais je sais que cela va me stresser au fil des jours.
Et malgré tout je suis si contente :-)
En premier lieu bien sûr parce que j'ai bien crû il y a peu avoir tout gâché par ma maladresse. Heureusement que lui est plus mature que moi. Depuis on échange sur tout, et parfois sur rien, de temps en temps et c'est toujours un moment de plaisir et de joie.
Je le suis aussi parce que c'est le premier garçon qui m'entraîne avec lui dans ses valeurs, ses idées, sa bienveillance et son ouverture sur le monde. Tout m'attire :smilingeyes:
Chaque matin je me demande si je ne viens pas de m'éveiller après une nuit de rêveries.
Et puis je suis trop contente, malgré aussi un sentiment d'inquiétude que je ne veux pas laisser me gagner, parce que je vais savoir, car je vais parler, dire ce que je suis, ce dont je rêve et porte en moi comme un idéal. Je suis vraiment décidée, il me faut juste trouver la limite et le bon équilibre pour ne surtout pas condamner l'avenir, car en fait je sais bien que c'est le mot qui me torture le plus l'esprit, l'avenir :thinkingface:
Et puis ce cadeau.. Il faut que je le trouve :love:
Avatar du membre
par Capucine
#666849
Coucou Maly,

Ce que j'ai envie de te dire, c'est sois juste toi même, il t'apprécie telle que tu es :winking: donc te poses pas des tonnes de questions, tu es une personne me paraissant, attachante, délicate, douce et si gentille, donc tout ça il apprécie, il apprécie ta personnalité, il t'a invité, ses parents sont donc au courant, et soit juste cette amie qu'il a invité, et c'est génial tu vas pouvoir découvrir un peu sa région, être avec lui, et continuer à créer ce lien particulier entre vous deux :winking:

Tout ce que j'ai envie de te dire c'est ... Profites !!! vis le présent :smilingeyes:
Avatar du membre
par Maly
#666850
Hello Capucine, ça me fait du bien et plaisir de te lire ce matin.
J'entends ce que tu veux me dire, et j'ai la certitude que tu as raison, mais ça me demande un vrai effort sur moi.
Je ne sais pas comment l'expliquer vraiment, je me sens vulnérable.
Bien sûr je sais chez qui je vais et dans quelles conditions, je n'ai pas l'ombre d'une crainte par rapport à ça, mais c'est émotionellement, et peut-être même sentimentalement que j'ai ce ressenti.
J'ai même parfois l'impression que physiquement je ressens des choses, mais je n'arrive pas à mettre des mots dessus, c'est comme des vibrations qui parfois me traversent, et c'est troublant.
J'ai un peu peur de me laisser déborder parce que j'ai cette idée ancré que je vais repartir un jour et j'avais imaginé une partie de ma vie après mes diplômes et mon retour chez moi, et là maintenant, même si je m'emballe sûrement un peu, je me retrouve devant quelque chose que je n'avais pas du tout envisagé.
Mais au-delà de ça je suis tellement contente, portée par des émotions qui me transcendent, même maintenant alors que j'ai énormément de travail tout me semble facile.
Je te remercie vraiment pour tes mots et tes conseils. J'ai pu aussi échanger un peu avec mes sœurs, elles me disent comme toi, d'être celle que je suis, qu'il n'y a pas forcément d'incompatibilité entre mes idéaux, mon intimité et ce que je pourrais éventuellement vivre avec ce garçon, même si mon désir d'un "amireux" cachait autre chose.
Je te souhaite un bon dimanche Capucine, et merci d'être si disponible pour nous toutes.
Je vais faire un tour à vélo avant qu'il fasse trop chaud bien concentrée cette fois, je me suis fait trop mal l'autre jour avec ma gamelle :-).
À bientôt.
Avatar du membre
par Capucine
#666853
Coucou Maly,

Je sais ce que tu ressens, surtout lorsqu'on a encore jamais vécu ce genre de chamboulement, ces sentiments, ces choses qui nous traversent, tout cela est tout nouveau, on ne sait pas trop bien gérer tout ça, on a peur de faire des bêtises, d'être maladroit(e), de dire n'importe quoi, enfin tout un tas de choses, qui fait qu'on a presque l'impression de n'être plus nous même, alors, oui il est facile de dire tout ce que je peux dire parfois, lorsqu'on sait ce que ça fait, et lorsqu'on a du recul, mais quand on ne l'a jamais vécu, on ne sait pas, on vit sur l'instant, on essaye de faire au mieux, mais je trouve que tu est très réfléchis, tu analyse ton ressentis, et tu essayes de rester au mieux les pieds sur terre, même si on a tendance à s'imaginer des tonnes de choses.
Je sais aussi que tout ça tu ne l'avais pas prévu, je sais que du coup au fond ça te fait peur, et tu oses peut être pas dépasser une certaine limite, car tu de demandes si tu pourras par la suite gérer tout ça si tu dois partir, et être loin de lui, si tes sentiments évoluaient ... en même temps, notre cœur à envie d'aventure, ça donne tellement d'émotions, que d'un autre côté, on a envie de se laisser bercer par toutes ces vagues d'émotions, de joie aussi, ces papillons dans le ventre même peut être, je pense que dans le fond, tu tombes un peu amoureuse de lui, sans vraiment vouloir allez trop loin, tout en continuant à apprendre à le connaitre et profiter de ces petits moments qui t'es offert ... profites, c'est vraiment ce que j'ai envie de te dire, ces moments là sont à mon avis précieux, car les débuts où on apprend à se connaitre, où c'est tout nouveau, où il y a une part d'inconnu, tout ça est dans le fond exaltant, tu dois pas non plus te l'interdire, mais selon l'évolution, ne pas hésiter à dire ce que tu penses à ce garçon, où même tes peurs, comme le fait de partir pour la suite de tes études, c'est ça, un ami proche, il peut même devenir un confident, un lien fort :winking:
En tout cas, je suis contente que tu puisses vivre tout ça :smilingeyes:
A bientôt :winking:
Avatar du membre
par Maly
#666877
Hello Capucine, je tenais à te répondre mais j'ai dû attendre un moment off car mes journées sont trop chargées et le soir je m'écroule.
Je ne sais pas comment tu fais mais tout ce que tu évoques correspond tellement à mon ressentis. La crainte d'une maladresse, de ne pas être à sa hauteur, d'avoir mal jugé la réalité, tout ça est tellement vrai.
Parfois je me dis quand même qu'une soirée inattendue, une journée ensemble à Paris puis ensuite que des échanges à distance c'est bien peu. Quand je me dis ça des doutes m'envahissent, c'est un homme à 25 ans, il ne voit peut-être en moi qu'une fille sympa, un peu gamine, et que sa vie est ailleurs, enfin tu vois.
Et puis après je me fie à nos échanges, à ce lundi de pâques magique, à ces quelques secondes où en prenant juste un peu mes doigts pour me faire une bise je me suis sentie comme électrisée.
En fait on sait rien de privé l'un sur l'autre, et peut-être que je me trompe totalement, mais pourtant mon instinct me dit de vivre l'instant et de voir après, comme tu me l'as écrit.
Le plus difficile pour moi, et là aussi tu as vu juste, c'est de savoir, au cas où, si je serai capable d'assumer une histoire débordant l'amitié en la sachant sans issue. C'est très perturbant.
Je crois que j'ai presque plus peur de retourner chez moi avec un chagrin d'amour qui aurait brisé mes rêves personnels qu'avec un souvenir amoureux manqué.
J'ai trouvé deux petits cadeaux en me basant sur ce que je sais par nos échanges et un autre plus personnel . J'espère ne pas me tromper, mais si je me sens mal à l'aise je pourrais toujours zaper le dernier.
Il me reste une semaine, je n'ai plus qu'à penser à ma valise, là aussi je me questionne, pas pour le pratique, je sais faire, mais pour la soirée anniv, j'ai envie de porter une jolie robe, mais je verrais sur place selon l'ambiance.
Je ne sais pas si tout ce que j'évoque est normal ou si c'est juste moi qui ne sais pas le vivre correctement, mais j'ai le sentiment profond que je suis à un moment important, un peu comme si mes rêves et mes idéaux d'adolescente rencontrent mes envies et désirs de jeune femme, ça me rend nerveuse et inquiète mais aussi excitée et impatiente.
Ce n'est peut-être pas le meilleur endroit ici pour écrire une partie de ce qui rempli depuis des années mon journal intime, mais ça me fait vraiment du bien, alors merci.
Avatar du membre
par Maly
#666930
Bon voilà, demain soir je retrouve mon "amireux", et la semaine m'a semblé longue, si longue !
J'espère bien dormir cette nuit, il me faut prendre deux trains pour rejoindre St-Brieuc, et plusieurs heures de trajet que je m'inquiète d'occuper. Je pourrais toujours lire, ou écrire bien sûr, mais aurais-je le calme nécessaire tant j'ai attendu ce we. Je crois bien que 5 heures de train vont me stresser plus que les 22 heures d'avion pour rentrer chez moi.
J'ai refais 10 fois ma valise cette semaine, rangé, ressorti, puis rangé de nouveau mes cadeaux au moins autant de fois, et imaginé le film du we à venir chaque soir avant de trouver le sommeil.
J'ai bien sûr la perception de mon comportement irrationnel, mais je n'arrive pas à le contrôler, et certainement pas envie non plus car à la vérité cet état me rend euphorique plus qu'il m'inquiète.
Cela peut sûrement faire sourire, mais depuis quelques jours j'ai l'impression de vivre une histoire romantique et romanesque comme j'en ai tant lu adolescente et franchement j'aime beaucoup ça et j'aimerais que ça dure encore et encore.
Je sais plus si je l'ai déjà écrit, ce garçon s'appelle Gwendal et c'est lui bien sûr qui viendra me chercher à la gare, et ma principale inquiétude, comme on ne s'est pas vu depuis Pâques, c'est les premières minute, la première même. Le bonjour, les regards, les sourires, les gestes, comment tout ça va se passer ? C'est fou comme les choses les plus élémentaires de l'existante quotidienne deviennent exceptionnelles dans des circonstances sentimentales.
J'ai beaucoup réfléchi ces dernières semaines et je me suis souvent dit d'arrêter les questionnements, d'avancer et vivre ce qu'il y aura à vivre comme mon instinct me le dictera , mais franchement c'est très difficile car mon naturel reprend toujours le dessus à un moment.
La vérité est que moi, par nos échanges, je sais un peu ses rêves d'avenir, ce pour quoi il fait de longues études et les projets qui devraient en découler, alors que moi je n'ai rien dit des miens, j'ai eu peur d'évoquer mon départ dans un peu plus de deux ans.
Je ne peux expliquer pourquoi je me conduit comme ça, je suis toujours franche et entière mais cette fois je n'y arrive pas. Je pars pour ce we avec la volonté de parler, de me livrer un peu mais comme je sais que nos projets sont incompatibles dans la durée j'ai peur de trop en dire et de perdre le petit espoir qui malgré tout reste caché quelque part en moi, je le ressens si fort.
Si seulement mes sœurs étaient là je suis certaine qu'elles m'auraient donné des clefs, mais elles sont bien trop loin, et j'ai besoin depuis toujours du contacts physiques avec elle pour bien recevoir leurs énergies, et je vais donc devoir me débrouiller seule pour la première fois devant une situation que je ne maîtrise pas, et même que je ne connais pas.
Alors voilà, j'ai des craintes profondes mais aussi des envies de les dépasser , je sais les limites de ce que je veux mais je rêve de bien plus, et tout ça va trotter dans ma tête, bercée par le son captivant d'un train qui avance.
C'est tellement romantique et je suis tellement heureuse :delighted:
Avatar du membre
par Capucine
#666937
Coucou Maly,

Alors avant toute chose, ne pas répondre, ne veut pas dire que je ne t'ai pas lu ... J'ai eu peu de mal à répondre, j'ai moins le temps, donc je fais surtout de la surveillance si nécessaire, je lis, mais j'ai envie aussi que les personnes inscrites, puissent se répondre entre elles ...

En tout cas tout ce que tu décris, je le comprends, et souvent ce qu'on a pu s'imaginer, la réalité, est quelque peu différente :grinning3: ceci étant dis, je suis contente que ce fameux weekend soit enfin là, surtout profites de chaque instant, soit consciente, de ce que tu vis, au moment où tu le vis, pour donner l'impression que le temps passe moins vite, et surtout se souvenir de tous les détails.
Arrêtes de t'en faire, essayes de te dire, que si lui t'invites et fais déjà tous ces efforts, c'est que tu es déjà pour lui une fille qu'il apprécie beaucoup, peut être même un peu spécial pour lui, donc te tracasse pas, et vis l'instant :smilingeyes:
Bannière 8