Rêves

Tu trouveras ici des astuces et conseils pour filles classés par ordre alphabétique pour mieux aborder l'adolescence
Répondre
Avatar du membre
Capucine
Fondatrice
Messages : 3777
Enregistré le : 22 nov. 2011, 17:57
Contact :

Rêves


Ils sont parfois plus réel que la réalité, au réveil tu t'interroges alors, et s'ils signifiaient quelque chose d'autre que ce qu'ils semblent simplement être ... des rêves ?


Image


Savants (autrefois) et scientifiques (aujourd'hui) se penchent depuis longtemps sur la question des songes, et ils n'en ont pas encore trouvé toute les clefs. Ils savent quand même que bon ou mauvais, les rêves sont de la plus haute importance pour notre cerveau, il lui permettent de trier des informations.
D'ailleurs, c'est simple, si on empêche une personne de dormir, autrement dit de rêver, elle devient folle.
Bien sûr, on parle ici de vrais rêves et cauchemars, ceux que tu fais endormie et non pas les pensées, téléguidées par tes désirs ou tes craintes, qui te viennent le soir avant de plonger dans le sommeil. Donc, quand tu dors, ton cerveau trie les informations que tu as engrangées au cours de la journée, ces choses nouvelles que tu as apprises, les émotions qui t'ont agitée, les souvenirs qui sont remontés à ta conscience, etc ...
Il classe, consigne et jette, un peu comme tu rangerais ton bureau. Parmi tes rêves, tu retrouves souvent une fonction "poubelle des infos sans importance du jour", par exemple, tu vas rêver de la voisine de ta grand-mère que tu as croisée, en vrai, au supermarché.
Et puis, Sigmund Freud, l'inventeur de la psychanalyse, a montré que les rêves sont les manifestations de notre inconscient, cet "autre toi-même" qui agit sans que tu le sollicites, sans que tu en aies conscience, ais qui agit quand même, par exemple, si tu trébuches trois fois en allant au lycée le jour où la prof de matchs va rendre les interros, ce peut être ton inconscient qui te montre qu'au fond tu as très peur du résultat (il s'agit là d'une simplification, évidemment).
D'après la psychanalyse, la seule façon qu'on aurait d'entrer en contact avec son propre inconscient serait justement l'interprétation de nos rêves.
Bien avant Freud, des hommes de tous les horizons ont interprété leurs rêves, pour eux-même, ou selon les rites d'une religion (les indiens d'Amérique par exemple ont une forte tradition onirique = se rapporte aux rêves).

Si tu te poses des questions sur tes propres songes, commence par les consigner dans un carnet.
Cache celui-ci car les rêves sont souvent très surprenants et personnels, tu n'en es pas responsable, ne t'inquiètes pas, s'ils sont violents, mais rien ne sert de dévoiler touts les tiens au monde.
Ensuite, tu peux noter des similitudes, essayer d'y trouver un sens, de comprendre des choses sur toi grâce à eux. Dernières mise en garde, l'interprétation des rêves n'est pas un science exacte, loin de là. Pour l'écrire autrement, le monde des rêves n'est pas logique. Sûr en revanche qu'il est magique.

______________________________________________________________


Un cauchemar qui revient :
Si tu fais régulièrement un même cauchemar, c'est que tu parviens sans doute pas à "digérer" un fait, quelque chose qui t'est arrivé. Ce peut être il y a des années. Mais, pour une raison ou une autre, ce fait sans doute désagréable se rappelle à ton esprit depuis quelque temps.
Interroge toi sur ce qui s'st passé récemment dans ta vie, et si tu ne trouves rien d'angoissant dans le présent, réfléchis à un élément qui aurait pu faire ressurgir un événement passé de ton histoire.
Comme il est affreusement désagréable de cauchemarder, si ces sales mauvais rêves de pointent trop régulièrement dans ton sommeils, parles-en à tes parents puis, éventuellement, à un médecin spécialisé.

Image


Image
Répondre

Retourner vers « L'encyclopédie des filles »