Inscrivez-vous sur le Forum Pour Filles

Pour papoter, échanger, partager, s'aider entre filles et profiter de services gratuits...

Apprends ici à cuisiner des entrées diététiques
Avatar du membre
par Capucine
#648396
Image
En pratique, les hors-d'œuvre doivent surtout permettre de mieux équilibrer l'alimentation en apportant la crudité, le complément laitier ou protéine qui manquent au reste de la ration.
Ils contribuent ainsi à la variété et donc à l'équilibre nutritionnel.

Au quotidien, surtout si l'on dispose de peu de temps, il n'est pas nécessaire de les faire figurer tous les jours aux menu. par ailleurs, u hors-d'œuvre complet peut également, si on augmente les quantités, constituer un plat principal.

Ces préparation étant servies en début de repas, elles ont un rôle "apéritif", c'est-à-dire qu'elles ouvrent l'appétit. Il convient donc qu'elles soient peu volumineuses et délicates. C'est pourquoi vous trouverez des recettes de sauces d'accompagnement allégées et des astuces tout au long des ces articles pour apprécier pleinement ces préparations chaudes ou froides à moindres frais caloriques.

Les hors-d'œuvre ne constituent pas un plat obligatoire dans un repas. Que vous décidiez ou pas d'introduire à vos repas ces préparations ou que vous les serviez que pour quelques repas exceptionnels, il convient de veiller à un certain équilibre de l'ensemble de la ration.
Pour cela, quelques règles simples doivent être observées, notamment concernant la composition du repas.
Image

L'entrée, selon les recette choisie, doit apporter un ou plusieurs des éléments, exemple :
- un potage de cresson = cuidité
- une salade de carottes = crudité
- une tarte aux champignons = féculent + produit laitier + cuidité
- une coquille de poisson = protéine
- une crêpe au jambon = protéine + féculent
- soufflé au potiron = produit laitier + cuidité

Il suffit ensuite que le plat principal apporte ou complète la part protéique, accompagné de légumes verts ou de féculents en fonction du dessert.

Voici deux exemples de menus déséquilibrés :

1° Menu
- Œufs en gelée
- Omelette aux cèpes
- Camembert
- Flan

Ce menu apporte trop d'œufs, aucun féculent, ni crudité

2° Menu
- Canapés au fromage blanc
- Bavette à l'échalote
- Riz pilaf
- Cantal
- Gâteau de semoule

Ce menu apporte trop de féculents et de produits laitiers et aucun légumes verts

Maintenant essayons de corriger ces deux menus en conservant les entrées

1° Menu
- Œufs en gelée
- Tomates farcies
- Riz
- Yaourt nature
- Orange

2° Menu
- Canapés au fromage blanc
- Bavette à l'échalote
- Chou-fleur gratiné
- Kiwi

Une entrée si elle est complète et servie en plus grande quantité, peut constituer la base d'u repas. c'est le cas des salades composées (ex: salade niçoise) ou des tartes salées.
Une entrée, comme son nom l'indique, est un plat qui début le repas. Elle ne doit pas être ni trop volumineuse, ni trop nourrissante, afin que l'in puisse pleinement apprécier la suite.
Attention, une entrée trop copieuse conduirait à un repas hypercalorique et souvent trop gras.
Aussi, on peut fixer arbitrairement une valeur moyenne de 200 Kcal par personne.

Pour réaliser des entrées légères au palais, il faut s'attacher à deux points :
- les denrées de base et l'assaisonnement.

C'est pourquoi certains aliments seront évités comme :
- les charcuteries à l'exception du jambon blanc dégraissé,
- les préparations à base de pâte feuilletée,
- les beignets de légumes et toute les fritures.

Pour l'assaisonnement, les sauces à bases de vinaigrette et de mayonnaise classiques seront allégées par l'emploi de laitages, de blanc d'œuf ou diluées avec un peu d'eau.
Vous pouvez ensuite les personnaliser par l'utilisation d'herbes, d'aromates ou d'épices selon vos goûts


VIP Spades